Myriam Dupraz-Dange, Jardin de Max, Vésenaz

Produit pour l’Affaire Tournerêve :


Adresse

Le Jardin de Max
Chemin de l'Ecarlat
1222 La Capite - Vésenaz
info.lejardindemax@gmail.com

Le Jardin de Max

 

Le Jardin de Max, est le retour à une tradition qui traverse trois siècles. Dans les années 1890, un jeune Savoyard né dans la Vallée Verte, Joseph Dupraz, s’établit à La Capite pour y acquérir un terrain et le cultiver. Son fils Max,le petit dernier né en 1903, passera sa vie dans « le jardin», il y travaillera jusqu’à nonante ans et meurt en 1999. Le domaine est cultivé par un agriculteur des environs, la maison familiale vendue… fin de l’histoire?

La résurrection.

En 2006, une jeune fille de Thônex, Myriam, sort de l’Ecole d’horticulture de Lullier. Diplôme en poche elle part s’exercer au Canada et en Suisse. Elle songe bientôt à relancer l’exploitation qu’a créée son arrière-grand-père au XIXe siècle. Myriam est en effet la petite-fille de Max, et l’arrière-petite-fille de Joseph Dupraz.

L’exploitation est à construire car le terrain est là, mais nu. Myriam reprend une partie du Jardin de Max, avec notamment l’aide de sa sœur Lucille, et investit dans l’équipement et les outils.

À partir de novembre 2012, des arbres sont plantés et des tunnels construits. Des saisons peu favorables freinent la culture, mais en mai 2013, Myriam et Lucille distribuent leurs premiers paniers.

L’activité principale du Jardin de Max est le maraîchage. Myriam est seule à travailler à plein temps sur le terrain et profite régulièrement de l’aide de son entourage. Les récoltes sont distribuées sous forme de paniers hebdomadaires, en remorque à vélo pour les abonnés les plus proches et camionnettes pour les plus éloignés.

Pourquoi as-tu rejoint l’Affaire Tournerêve ?

Myriam : Ma sœur Lucille faisait un stage chez Reto l’automne 2012 (pour entrer en agronomie à l’HEPIA) et il lui a demandé si nous serions intéressées à produire un peu de pommes de terre pour Tournerêve. De l’autre Thomas (Thomas Descombes) en parlait à mon père. De fil en aiguille, on a étudié la chose, et comme nous étions à Tournerêve depuis plusieurs années comme consommatrices, pourquoi pas passer du côté des productrices ? Voulant construire le Jardin de Max sur les mêmes valeurs que Tournerêve, me voilà montée à bord depuis la saison 2013 pour la production de pommes de terre Désirée…

Site internet : http://lejardindemax.ch

 

 

Je veux
la Gazette !
Inscription
au panier