Fonctionnement

 Votre engagement

  1. Par votre souscription, vous donnez mandat aux paysans et paysannes de l’association L’Affaire TourneRêve de cultiver pour vous un assortiment de produits. Vous pouvez composer librement votre panier. La seule condition : votre panier doit faire au moins 100.-.
    La distribution se faite en deux fois: début et fin novembre à trois points de distribution: Meinier, Compesières et à la Servette.
    Pour commander, vous avez deux possibilités:
    Téléchargez la plaquette et la liste des produits (Documents d’inscription), imprimez-le, remplissez-le et renvoyez-le par poste ou alors, mieux pour nous, faites l’inscription en ligne sur la page « Inscrivez-vous ».
  2. Les factures sont envoyées début juillet. Nous vous demanderons de payer au plus vite votre facture qui valide ainsi le contrat, mais au plus grand tard avant le mois de septembre. Les rappels représentent beaucoup de frais administratifs. Nous vous enverrons les bons de retrait avec la date et du lieu de distribution exacts. Si vous avez un empêchement, un petit message à contact@tournereve.ch suffit pour déplacer la date ou le lieu de retrait de votre panier.
  3. Dans le courant de l’année, nous vous informerons, en vous invitant à des apéritifs et par des bulletins d’information et la gazette  (Inscription), de l’état des cultures et de votre futur panier.
  4. Au terme de la saison, nous vous communiquerons les résultats.

Une action collective

L’association L’Affaire TourneRêve est une action fondamentalement collective :

  • Tout d’abord, elle prétend commercialiser en groupe. En effet, la commercialisation directe est possible de manière individuelle, mais ce n’est pas la forme choisie par l’association.
  • L’Affaire TourneRêve travaille étroitement avec le syndicat paysan Uniterre car le but de notre association n’est pas uniquement de trouver des débouchés pour nos produits. C’est aussi de transformer la logique qui prédomine, où l’agriculture est une marchandise, tout comme le travail humain et les produits chimiques.

 Pourquoi un contrat?

Tout d’abord, le prix est fixé non pas pour un produit, mais pour un mandat. Les consommateurs mandatent les producteurs à cultiver une certaine surface pour des produits donnés.

Ensuite, c’est une manière de gérer les quantités. Sur le marché, les prix se forment par des relations de force, et pour une partie par l’offre et la demande. Mais en agriculture, l’offre est difficilement maîtrisable, car les producteurs sont atomisés et multiples, et parce que tout agriculteur a tendance à produire plus pour se parer des pertes liées aux aléas climatiques. Les contrats permettent de garantir une partie de l’écoulement.

 Une distribution particulière des produits

S’inspirant de l’expérience des Jardins de Cocagne, L’Affaire Tournerêve a décidé de commercialiser ses produits à travers la distribution de paniers à des dates fixes en des lieux distribués sur tout le canton.

 Une politique de prix spécifique

La formation des prix est le plus souvent totalement inconnue des consommateurs. Pour l’Affaire TourneRêve, il est un sujet de discussion permanent. En effet, un des buts est de revendiquer un prix «juste». Mais qu’est-ce qu’un prix «juste» ?

Ce qui est clair, c’est que l’association cherche à être transparente quant à ses prix. Cela signifie qu’elle informe systématiquement les consommateurs de la structure de ses coûts en tant qu’association.

Avec le syndicat paysan Uniterre, elle a publié en 2013 une brochure de 30 pages « Brisons le tabou, prix aux producteurs, prix aux consommateurs » riche en informations et un flyer de 6 pages sur le même thème.

 Liens producteurs et consommateurs

Il reste encore beaucoup à faire pour que la relation entre les personnes qui produisent et celles qui consomment les paniers de l’Affaire TourneRêve devienne plus proche et enrichissante. Il est difficile de se défaire de notre culture des grandes surfaces ainsi que de notre monde moderne caractérisé para la rapidité et qui nous pousse à décidé le matin ce que nous allons consommer le soir. Mais ce n’est pas une fatalité ni une donnée immuable. On peut encore beaucoup inventé.

Pour l’instant, l’Affaire TourneRêve dispose des moyens suivants pour rendre vivante cette relation au-delà des journées de distribution annuelles : ce site, les bulletins d’information insérés dans les différents courriers, mais aussi :

  • Les « apéros »: plusieurs fois par année : les producteurs et productrices de l’association reçoivent les consommateurs et consommatrices qui le désirent directement sur une exploitation agricole. Autour d’un verre de jus ou de vin de la région, c’est un moment privilégié pour se rencontrer et se faire part de nos points de vue.

La gazette à laquelle vous pouvez vous abonner.

 

 

 

Je veux
la Gazette !
Inscription
au panier